Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2015

FIFA 16 : la Renaissance ?

 

FIFA 16 fait peau neuve, introduisant le plus grand changement dans la saga depuis le 08 en revoyant intégralement son moteur de jeu, quel (contre-)pied !. Au lieu d’ajouter quelques modifications à la machine, EA a fait table rase du passé, pour construire un moteur de jeu boosté et clairement avant-gardiste. Mais en tenant d'une main de fer le marché des transferts (et l'achat de crédits fut 16 en particulier...)

 

L’ESSENTIEL

 

  • L’Impact Engine (Gestion des Contacts)offrira des animations plus réalistes et donc plus soignées. Une physique bien plus crédible et des collisions mieux gérées sont donc au sommaire du prochain opus de la série Fifa.

 

Il est vrai que les collisions et les joueurs qui se traversent et se transpercent demeure LE talon d’Achille de Fifa, rendant douteuses de nombreuses actions.
Cette innovation intègrera de nouvelles zones de contact sur les joueurs : hanches, genoux, visage, mains etc. Cette localisation des blessures frôlera donc la réalité. Un joueur ayant subi un choc au genou gauche se tiendra le genou gauche, idem pour toutes les surfaces touchées!

 

  • La Condition Physique mute aussi vers le réel. En effet, un joueur qui multipliera les accélérations pendant la première mi-temps sera cuit à l’heure de jeu et risquera un claquage de la cuisse en fin de match. C’est donc les blessures sans contact et la mémorisation des coups pris par un joueur qui apparaitront dans Fifa 16.

 

Un moyen « d’humaniser » des joueurs comme Messi, Ronaldo, David Villa, Rooney, Pastore, Ribery ou autre Suarez et d’obliger les gamers à un coaching réactif pour faire rentrer du sang frais sur le terrain : le marché des transfert sur FUT 16 va être prometteur, avec toujours le choix entre ouvrir des pack (alléatoire) ou acheter des crédits fifa 16 chez les farmers (plus rapide mais restreind depuis mars 2015)

 

  • Le Pro Player Intelligence (Vision de Jeu de l’I.A.) devrait surgir dans Fifa 16. Son but est d’influencer le comportement des joueurs sur le terrain. Ainsi, un défenseur qui fera face à Léo Messi se méfiera plus et se livrera moins que s’il s’agissait d’un milieu défensif de Dijon ou encore de Jérôme Rothen.

 

fifa.png Le mode « Deviens pro » fera également peau neuve, avec une I.A. qui sera plus ambitieuse, s’essayant à plus de frappes en dehors de la surface et de centres lointains s’il y a décalage. L’Intelligence Artificielle sera donc presque surdouée, dotée d’une vision de jeu plus pragmatique et moins robotisée, vous vous risquerez donc moins à sortir votre gardien trop tôt! Elle misera également sur les qualités de chaque joueur, essayant -par exemple- d’envoyer un max de ballons vers la tête de Crouch!

 

  • Les développeurs d’EA ont revu le système de pressing automatique. Une première pression sur le bouton dédié au pressing fera suivre le joueur en possession du ballon. Il faudra presser une seconde fois (croix ou carré) au bon moment pour intervenir afin de subtiliser le ballon à l’adversaire. Bien pensé, cependant cela peut devenir assez lassant à force, à voir…

 

La protection de balle sera améliorée, pour que les joueurs techniques (au gabarit moyen léger) puissent tout de même conserver le ballon.

 

 

Les avant-matches seront remaniés à l’anglaise, avec plus d’ambiance et de couleurs (à la façon d’un Coupe du Monde de la Fifa 2015). Les effets de lumière deviendront vifs et changeants, le banc de touche aura enfin la place qu’il mérite dans le jeu. Une caméra plus proche de l’action et rabaissée(façon PES 2015) et trois nouveaux stades seront disponibles.
Les menus et sous-catégories seront désormais présentés par un défilement horizontal fluide, qui prendra totalement l’espace 16/9 de votre écran. Les cinématiques de changement de joueur et les ralentis au cours du match ont été revus pour ressembler aux retransmissions télé. La modélisation des footballeurs a été bien plus soignée qu’auparavant.

 

Cette renaissance espérée de FIFA devrait susciter de l’impatience, et de vives réactions de la part des amoureux du ballon rond pixellisé !

 

 

21:41 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2015

EncleverExperiment - Test

 Plutôt que de creuser des têtes sur le FPS du moment, ce jeu XBox Live Arcade vous propose de vous creuser la vôtre, de tête ! Au risque de puiser dans mon stock d'acide acétyl-salicylique, pardon d'asprine !, je suis devenu le temps d'un test filsdumental ...  

 

Genre : Entraînement cérébral .
Editeur : Blitz Arcade .
Plate-forme : XBox 360, XBLA .
Nombre de joueur(s) : 1-4 en local .
Multijoueur : 2-4 .
Sortie : Disponible, 800 MSPoints .


Après le succès du célèbre Entraînement Cérébral inspiré de la méthode du Docteur Kawashima sur la Nintendo DS, l'idée a fait des émules . Outre le fait d'offrir une caution "intellectuelo-pédagogique" et d'amener des parents à changer de point de vue sur l'abrutissement supposé lié à la pratique du jeu vidéo ou des seniors à s'y intéresser, ce genre de jeu permet d'entretenir sa vivacité d'esprit tout en s'amusant . C'est le deuxième jeu de la sorte à débarquer sur le XBox Live Arcade, après le challenge cérébral .

 

A vos neurones, prêts, partez !

Tournez Méninges !

Une fois le jeu lancé, vous êtes confiés aux bons soins du Professeur Ivor Question qui va faire de vous son cobaye de laboratoire dans le but de faire enfler ce qui vous fait office de disque dur . Deux choix pour vous, le solo ou le multi . Le multi vous permettant de retrouver tous les modes du solo en local ou en ligne jusqu'à 4, je vais m'atteler à vous détailler le mode solo .

SOLOgic

Vous pouvez, au choix, passer un test ou participer à un jeu télévisé .

 

Dans Passer un test, vous pouvez passer un test vous proposant 5 épreuves, les 4 premières ciblant une zone spécifique différente de votre cerveau . L'évaluation cérébrale vous permet de cibler l'une des 4 zones de votre cerveau, sollicitant la Mémoire, la Reconnaissance des Formes, les Mathématiques ou les Réflexes . Le Marathon Mental vous permet, quant à lui, de tenter de venir à bout des 16 mini-jeux (4 jeux pour chacune des 4 zones) le plus rapidement possible . Ces 3 modes sont jouables à un niveau de difficulté à choisir (facile, moyen, difficile et enclevered) .

 

enclever.png

 

Les épreuves se compliquant réellement selon la difficulté choisie, les surmonter en difficulté Enclevered représentera pour certaines d'entre elles un véritable défi suivant les points faibles de votre cerveau .

 

Enfin, une rubrique Résultat des tests détaille vos performances et votre progression ...

 


Ne voulant déflorer ce qui vous attend dans les 16 mini-jeux, sachez qu'ils sont plutôt bien conçus, souvent affublés de noms "calembouresques" genre "Troupeau pour être vrai", un jeu issu de la zone réflexes où vous devrez enlever à l'aide d'un rayon tracteur de placides bovins de leurs pâtures . Ca me rappelle Destroy All Humans de THQ, issu de la zone 51...

Le Jeu télévisé vous confronte à des adversaires de plus en plus redoutables aux sobriquets tout aussi "calembouresques" jusqu'à affronter le Professeur Ivor Question himself ! La difficulté montant graduellement et les épreuves étant aléatoires, il y a fort à parier que vous pesterez quand celles vous posant le plus de soucis apparaîtront !

 

Ce mode vous donne des points vous permettant d'acquérir d'adorables mascottes pour vous accompagner dans vos joutes mentales .

Tête de lit-Notes

Graphismes : 7/10 .

Loin du tableau noir ou de l'ambiance salle de classe, les Encleverment Labs, par leur visuel, ne sont pas sans rappeler les séries animées de Marc De Pontavice diffusées sur Gulli TV : Oggy et les cafards ou les Zinzins de l'Espace . Ambiance cartoonesque, persos sympas, mascottes improbables, tout est réuni pour ravir petits et grands ...

Gameplay : 7/10 .

Seuls les 4 boutons du pad sont utilisés et l'interface simple font que la jouabilité est bonne .

Bande-Son : 7.5/10 .

Les quelques musiques  du jeu ne sont pas "prise de tête", ce qui fût un comble pour un jeu de ce genre mais ce qui fait l'impact sonore du jeu tient surtout aux remarques du Professeur, souvent très drôles et aux cris des mascottes en cas de bonne ou mauvaise réponse .

Durée de vie : 8/10 .


La nature des épreuves, le jeu en ligne ou en local (histoire de pouvoir vanner ses amis !), le fait que l'entraînement cérébral régulier puisse optimiser les chances de tout un chacun de jouir le plus longtemps possible de toutes ses facultés mentales sont autant de raisons de s'y "coller" régulièrement . De plus, la présence dans le menu d'un onglet téléchargement laisse augurer du DLC pour renouveler le jeu ... Bref, de quoi faire !

Intérêt/Ambiance : 8.5/10 .


Le fait de s'amuser "intelligemment" pour changer est digne d'intérêt en soi, d'autant que la réalisation nettement moins scolaire que celles du titre DS ou du Challenge Cérébral sur XBLA apporte du fun et casse le côté "prise de tête" que l'on pourrait craindre dans ce genre de soft . Que l'on soit petit ou grand, grâce au niveau de difficulté, c'est l'occasion rêvée de stimuler efficacement ses neurones .

 


Note Globale : 7.6/10 .

Bien que je n'aie pas attendu les jeux vidéos pour faire travailler ma mémoire au quotidien, force est d'admettre que ce jeu bien pensé, par son humour, tant dans les mini-jeux que dans le reste est un bon outil pour se creuser ludiquement les méninges et son côté moins "sérieux" que ses concurrents en font mon préféré . Si vous souhaitez optimiser les performances de votre mémoire, ou plus simplement connaître vos points forts ou vos lacunes, c'est le jeu qu'il vous faut . Je vous conseille d'en faire l'expérience et, une fois n'est pas coutume, de vous creuser la cervelle plutôt que celle de vos adversaires par head shots . Et pour ceux qui sont en couple, et dont le conjoint ne partage pas l'intérêt des jeux vidéos classiques, ce titre peut participer à la paix des méninges, euh des ménages !

 

  

14:48 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

30/04/2015

Top Spin 4 - chronique du jeu

 

Top Spin 4: better faster stronger!

 

Genre: Tennis
Editeur: 2K Sports
Developpeur: 2K Czech
Sortie: 18/03/2011
Tous publics (3 ans et +)

 

Site Officiel

 

Test sur PS3 par SV Anim

 


On attendait beaucoup de ce nouvel opus: top spin 4, l’
ultime évolution ? Oui ! LE meilleur jeu de tennis sur console next-generation ? Sans nul doute! On ne voit pas qui, pour le moment, peut faire tomber cette simulation de son pied d’estale !

 

Les bruitages, les sensations, l’impression d’être au coeur du match est remarquablement bien retranscrite dans top spin 4. Et là où vous commencez à vous faire endormir par le jeu de votre adversaire, le cri d’un juge de ligne ou d’un supporter (sorti récemment de l’asile) vous fait sortir de votre stupeur ! Le jeu de la maturité, pour les studios 2K, qui nous surprennent de jours en jours par la qualité de leurs jeux de sport (cf NBA 2K 11).

 


tennis.png

 

Top Spin en impose, dès le premier volet, sorti en 2004 sur X Box, a laissé de bons souvenirs aux gamers d’antan.
Après un changement de développeur, on aurait pu stresser sur ce que deviendrait la légende, pas d’inquiétude. On apprécie le travail monumental effectué par 2K pour ce dernier épisode en date. Quelques jours après sa sortie en France, la presse spécialisée et les joueurs sont unanimes: Top Spin 4 est le must des simulations de tennis.

 

Pour gagner des matches il n’y a pas de secret, vous devrez lire le jeu de votre adversaire, connaitre vos points forts et vos points faibles et surtout ne rien lacher!! Gare aux fautes directes, Top Spin envoie du lourd, du sérieux, c’est pas du tennis de table de Wii sports resort !

 

La physionomie des matches est changeante, selon votre adaptabilité aux phases de jeu de votre adversaire. Il vous faudra tenir le coup et affronter les hauts et les bas de la rencontre, sans vous laisser déconcentrer par un public en majorité respectueux, mais qui se fait entendre !

 



 

Le gameplay est à ne pas mettre entre toutes les mains…pointu, donc difficile à maitriser dès le premier essai. Très éloigné des bornes d’arcade, le gameplay de Top Spin 4 nécessite une phase d’apprentissage indispensable à la bonne maniabilité de la raquette virtuelle. Le mode Académie est là pour ça, mais quelques matches amicaux vous permettront de maitriser partiellement le moteur physique du jeu.

 


Pour obtenir les coups les plus justes possibles, il faudra être synchronisé. Frapper la balle au dernier moment est le moyen le plus simple de faire mouche. En dégainant de cette manière vous obtiendrez la frappe la plus puissante ou la plus précise (voir les deux si vous avez tenté un coup difficile: fort et bien placé).

 

Il n’y a plus d’histoire de dosage avec la gachette, celui-ci se fait via la durée et la pression exercée sur le bouton de frappe (lift, slice, coup à plat ou lob). A contrario, il ne faut pas relacher le bouton de frappe tout de suite après l’éxécution du geste, cela annulerai un bon timing.

Top Spin 4.png

 

Top Spin 4 permet de réaliser de véritables services slicés pour envoyer votre adversaire dans les orties ou tout simplement pour tuer le point sur la seconde balle.
Là encore, le réalisme que montre ce jeu est bluffant: les
aces et les services gagnants obtenus après une expérience solide acquise dans le mode Carrière vous feront gagner des points finger in the nose. Ce qui ajoute encore une pointe de nouveauté et de réalisme à cet opus.

 

Le rôle de la fatique fait une apparition plus franche dans ce dernier volet. Un adversaire qui vous fera courir plus que mesure est un joueur intelligent. Ainsi, si après plusieurs échanges fatigants, celui-ci vous asène une frappe puissante et bien placée en fond de cour, il n’y aura rien à faire. La jauge de forme de votre avatar baissant, vous aurez tendance à mettre plus souvent la balle hors du court, plus de fautes directes, logique, réaliste ! La bande du filet se fait aussi plus présente, plus capricieuse, plus…réaliste !

 

Jouer au filet s’avère un exercice d’acrobatie que peu de joueurs s’autoriseront, tant il est difficile de gérer son placement et la trajectoire de la balle.

 

Le mode Carrière (comme dans Fifa Ultimate Team mais ici on n'est pas chez EAsport)  n’a pas pris une ride et reste dans le classique: éditer votre joueur (un nombre de détails proposés ahurissant) et lancez-vous sur le circuit dames ou messieurs. Nadal n’a qu’a bien se tenir !

 

Le joueur lambda progressera dans les échelons avec une difficulté croissante et finira en haut de la pyramide du tennis professionnel en plus ou moins 25 heures. On peut toujours critiquer en argumentant que passer de l’anonymat complet jusqu’à la place de meilleur joueur mondial en 2 ans est peu réaliste, certes. Le problème vient sûrement de l’intelligence artificielle, qui nous surprend parfois par sa difficulté et nous offre souvent des beaux petits cadeaux !

 

Les interfaces du mode Carrière sont chiadés, vous aurez droit à toutes sortes de classements, de statistiques et de fiches de parcours retraçant vos moindres faits et gestes depuis votre premier biberon! On se moque, mais la qualité est là, le joueur est cependant quasi-harcelé par ses sponsors et son coach, qui lui envoient des mails très fréquemment pour lui annoncer qu’il est bon et qu’il en a plein les fouilles !

 

La notion de célébrité fait également son apparition dans Top Spin 4! Une fois de l’expérience acquise, un style de jeu forgé et des entrainements par dizaines pour améliorer vos performances et votre puissance. Vos sponsors vous proposeront toutes sortes de tenues et de raquettes, vous deviendrez également “acteur” en tournant des publicités.

 

Bref, on s’y croit!

 

Le mot d’ordre: crédibilité! Des graphismes exceptionnels, un gameplay au top!! Vivement conseillé aux amateurs de petites balles jaune s!

 

17/20

 

Ce jeu est jouable avec le PS Move: échec. Le PS Move fait office de gadget pour cette bonne simulation, alors éteignez-le et prenez la manette!

 

23:41 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

17/03/2015

Dofus - Wow

 Dofus c'est l'histoire d'un petit jeu à la Française qui a réussit à tirer son épingle du jeu dans l'univers concurrentiel du MMORPG depuis 10 ans. Autour de son univers et dans la quête de kamas Dofus s'est constituée une belle communauté de joueurs bien implantée dans l'espace francophone des gamers, le tout face au géant du secteur World of Warcraft. Petit jeu des comparaisons entre Wow et dofus lors d'une interview datant de 2006 des créateurs du jeu

 
Quel modèle d'abonnement avez-vous adopté pour Dofus ?

Notre modèle économique est entièrement basé sur l'accessibilité, la gratuité de la version de démonstration et, ensuite, le paiement d'un abonnement de cinq euros par mois si le joueur a envie de faire évoluer son personnage de façon plus importante.

Est-ce que le système inclut des micro-transactions, à l'instar du jeu coréen Kart Racer ?

Non, on reste vraiment sur l'aspect abonnement. Kart Racer, Maple Story... Tous ces jeux basent leur modèle économique sur la vente d'objets. Les seules micro-transactions que nous avons permettent aux joueurs de s'abonner pour une courte durée, une semaine par exemple. Notre systéme est plus proche de ceux de World of Warcraft ou Lineage. [nde : il faut s'approvisionner en kamas dofus par exemple]

Vous n'êtes pas inquiétés par le succés de World of Warcraft, qui donne l'impression de s'accaparer tout le marche du massivement multijoueur ?

Notre opinion serait plutôt que ça a démocratisé le genre car depuis que Blizzard est là , nous augmentons nos ventes de façon très régulière. Donc merci World of Warcraft ! En fait, ils font une communication indirecte pour Ankama. Blizzard parle de son jeu, forme de nouveaux joueurs au MMORPG, puis une fois que ces derniers en ont fini avec World of Warcraft, ils vont se chercher d'autres univers. Et quel est le meilleur antidote à six mois de World of Warcraft ? C'est un jeu 2D, plutôt cartoon / manga avec une communauté importante, une ambiance rigolote, et un côté décalé. S'ils optent pour un concurrent direct de World of Warcraft, ils vont être déçus parce que le titre de Blizzard représente le nec-plus-ultra dans son genre. Dofus, en revanche, d'après ce que nous disent les joueurs que l'on récupère de World of Warcraft, est vraiment original, vraiment différent.

Justement, que disent les gens qui quittent World of Warcraft pour Dofus ?

On va leur demander ! (Il pose la question en direct dans le canal chat du jeu) Alors, je lis : "World of Warcraft, rame trop sur mon PC, cher , obligé d'acheter des wow po , très bon mais pas de communauté [nde : en 2006], sinon assez bien". Un autre dit : "c'est moins bien que Dofus sinon on ne serait pas là". Nous avons beaucoup de joueurs qui disent préférer Dofus après avoir testé les deux. Pour nous, la grosse différence, c'est l'aspect communautaire. Dans Dofus, tu peux faire évoluer ton personnage ou faire évoluer ta guilde et, ensuite, passer quasiment deux mois sans jouer du tout, à juste discuter et se servir du logiciel comme un chat. L'aspect communautaire est moins drôle dans Wow.

Le prix de l'abonnement Dofus joue aussi, j'imagine.

Tout à fait, bien sur.

Est-ce qu'on pourrait qualifier Dofus de "super chat" du coup ?

Ca serait réducteur mais c'est bel et bien l'une des fonctionnalités de Dofus. L'ambiance graphique du jeu se prête au vrai jeu de rôle, à la discussion, à la fantaisie et à l'humour. Toutes les guildes que je connais, d'ailleurs, mettent en avant la plaisanterie et la bonne humeur. Et puis il y a plein de smileys, d'actions spéciales type "jouer de la flûte" ou "lâcher les gaz". Il y a également un super jeu qui fait fureur, c'est pierre-ciseaux-papier. Tu imagines le joueur en face de toi et tout d'un coup, paf ! Feuille !

Il y a beaucoup de quêtes dans Dofus ?

Il n'y en a pas autant que dans Wow mais il y en a. En fait, c'est l'un de nos objectifs d'amélioration pour le jeu. Dofus a été réalisé par étapes et le prochain objectif est d'uniformiser les différentes zones en créant des liens de quêtes entre chacune d'elles. Nous avons 4000 joueurs en simultané le soir et nous aimerions les encourager à se déplacer sur l'ensemble de la carte.

 

 

 

 

 

18/02/2015

Fut 15 - test

 FUT 15

Genre: Sport / Foot
Editeur: Electronic Arts
Développeur: EA Sports
Sortie: 21/09/2014
Xbox360 – PS3 – Wii – DS – PSP – Iphone – PS4 – PC

Test sur Sony PS3.

2015 : une année marquée du sceaux de la renaissance pour Fifa. Relégué au rang de deuxième depuis les années 2000, alors qu’il s’était avéré être le leader incontesté à l’époque de son premier opus que fût Fifa soccer 94. Les studios EA Sports se sont donc réveillés à l’aube de la deuxième décennie de ce troisième millénaire, ils ont ouvert les yeux et se sont dit : «  Il y a quelque chose à faire là les gars, y’a la place, on lâche rien et on va jusqu’au bout. » Surtout qu'une véritable économie secondaire tourne autour de la vente / achat de crédit fut dans le jeu fifa depuis quelques années déjà...

Graphismes: 17/20

Le graphisme est assez fidèle à la précédente version (Fut 14), avec malgré tout plus de soin apporté à la modélisation des visages, un petit lifting bienvenu ! Année après année, l’éditeur peaufine les détails, notamment les conditions climatiques, très bien reproduites, ce qui nous empêche de les ignorer pendant les matches. La barre a été mise très haut dans tous les domaines, mais le dernier de ses domaines demeure le graphisme, même s’il ne démérite pas.

Durée de vie: 18/20

Pour ceux qui adorent « saigner » les jeux,  la durée de vie de ce Fifa est au top. D’innombrables modes de jeu : le mode Pro Virtuel  permet de créer son avatar et de l’intégrer dans tous les autres modes, le mode En Ligne est fiable et bien intégré, le classique mode Saison, l’Arène vous permet de jouer n’importe comment sans limite de temps sans règles ni score, le mode Fiesta pour organiser vous-mêmes des tournois entre potes, un nombre insensé d’équipes et une trentaine de championnats !

acheter-equipe-FIFA.jpg

 

Jouabilité: 17/20

Le contrôle à 360° est la révélation: vous pouvez diriger les courses, les tirs et les passes selon vos envies, cette innovation est réellement un aboutissement en termes de souplesse et de finesse dans les mouvements. On arrive donc au paroxysme de la simulation de football, à se demander ce que sera la nouveauté de Fifa 16. A noter tout de même que le physique des joueurs prend peut-être trop l’avantage sur les défenseurs, un bon dribleur qui prend le Ronaldo fifa pour attaquer est quasi inarrêtable.

Autres: 17/20

Côté navigation, on note des temps de chargement bien plus courts qu’auparavant, très agréable au moment d’enchaîner les matchs. Deux petits défauts sur ce jeu: un gardien parfois désorienté par les ballons qui sortent de son champ de vision et des frappes qui n’ont pas de lourdeur mais une trop grande légèreté qui empêche de ressentir la force de frappe. Malgré ça les joueurs ont une inertie crédible et leur placement a été corrigé par rapport à Fut 14, pour un résultat plus logique et réaliste.

Bilan Général: 18/20

Les maîtres-mots de ce nouveau FUT Fifa sont actualisation, innovation, charme, intuitivité, authenticité, finesse… En bref, une fuite en avant vers le perfectionnisme qui  ne déplaira pas aux adeptes du domaine. Fut 15 aura sans aucun doute réussi son pari de convertir des sempiternels  fan de PES en joueurs invétérés du bijou d’EA Sports. Bien sûr, il y aura toujours d’irréductibles fanatiques du gameplay à la Konami, qui, à force de reposer sur ses lauriers, s’est vu doublé par une Ferrari insolente.