Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2016

jeu video Temple Run

 

Temple Run est un jeu qui est disponible depuis peu sous Android et qui à la base était développé pour iOS puisqu'il est disponible depuis plusieurs mois sur l'OS d'Apple. Le concept est très simple, vous avez un personnage qui court et il suffit de l'orienter sur une passerelle grâce à l'accéléromètre de votre smartphone/tablette. Mais ce qui est encore plus sympathique avec Temple Run c'est qu'il est gratuit ! Cependant, attention ce jeu est très addictif...

temple.jpg

 

Dans ce jeu tout repose sur votre score. De plus, il faut ramasser des petites pièces sur votre chemin qui vous permettent par la suite d'acheter des améliorations dans le jeu qui vous serviront à faire un meilleur score. Le jeu à aussi de très beau graphismes en 3D. Vous parcourrez les kilomètres sans bug ou lag, le tout de façon très fluide et même lorsque le personnage court très vite à travers le décor. En parlant des décors, celui qui est proposé est très joli et colle parfaitement à l'univers du jeu. Vous courrez sur une palissade à travers la jungle en essayant d'éviter les arbres et bien d'autres pièges qui se dresseront au milieu de votre chemin. J’espère juste qu'il y aura d'autres univers à l'avenir.

 

Le jeu est aussi accessible à tous de part son univers mais aussi sa jouabilité. Il est effectivement très simple de jouer à Temple Run puisque le personnage court tout seul et vous n'avez que 4 options possibles : sauter, s'allonger, tourner à droite ou à gauche. Pour orienter le personnage il faut pencher légèrement à droite ou à gauche votre appareil puis pour sauter il suffit par exemple de dessiner un trait à l'écran qui part du bas vers le haut, ou bien encore pour tourner à gauche il suffit de faire un trait qui part de la droite vers la gauche. Cependant, il est vrai que plus vous avancez et plus tout s’accélère (et donc la difficulté augmente) et c'est alors dans ces moments là qu'il est difficile d’enchaîner les actions sans faire de faux pas !

 

 

20:32 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

25/09/2015

jeu video South Park : Let's Go Tower Defense Play !

 

Impossible de ne pas connaître South Park puisque cette série d'animation à l'humour décalé et souvent trash fait partie de l'une des meilleures aux Etats-Unis. Diffusée depuis 1997 sur Comedy Central, elle arrivera sur nos télévisions françaises un an plus tard, et plus précisément sur Canal +. Stan, Kenny, Cartman et Kyle, les quatre enfants les plus populaires d'Amérique, ont débarqué sur vos consoles depuis le 7 octobre 2009 dans un style de jeu totalement différent de ce qui avait pu être proposé auparavant.    

 

Depuis la création du premier jeu vidéo à l'effigie de South Park, on ne peut pas dire que le succès ait été au rendez-vous. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé !
C'est en premier lieu une version FPS 3D portant le nom du dessin animé qui avait été proposée, puis un nouveau soft baptisé South Park: Dominating Dodgeball mais aussi une pseudo version "Mario Kart" à la sauce trash intitulée South Park Rally. Je dis trash car les carapaces et autres étoiles magiques de Mario Kart avaient été troquées contre du vomi, une sonde anale, de la diarrhée, des godemichets, des gnomes voleurs etc.
Différents styles avaient donc été testés sauf peut être un Pong avec le corps de Cartman, mais là je doute d'une éventuelle réussite.

 

south.jpg

 

 

 

Pourtant cette fois, avec ce nouveau South Park : Let's Go Tower Defense Play !, les développeurs de Double Six ont réussi à changer la donne. Ce jeu édité par Microsoft est en effet un "Tower Defense" dans lequel nos quatre héros ont pour but de défendre la ville de South Park contre plusieurs vagues d'ennemis plus coriaces les unes que les autres. Vous aurez droit à différents opposants ayant chacun ses spécificités comme par exemple des rouquins, des hippies, des vieux, des gnomes, des vaches folles et même des Mongols! Kenny, Cartman, Kyle et Stan ont donc pour but de les empêcher de traverser la map à l'aide de boules de neige qu'ils lancent, de construction de murailles ou de tours qu'ils mettent en place. Toute construction est bien entendu possible grâce à de l'argent; plus vous tuerez d'ennemis et plus vous serez efficaces, plus il y aura d'argent à ramasser.

 

 

Diverses tours sont donc disponibles (avec des améliorations pour chacune d'elles) comme par exemple la tour laser, le tir-rapide, les feux d'artifice ou encore le congélateur, etc. Chaque tourelle dispose de son propre rôle au sein de votre rude combat et vous avez intérêt à être stratégique de sorte à les placer là il faut si vous ne voulez pas être vite débordés! Sur certaines cartes, il vous sera aussi possible d'utiliser l'environnement pour abattre vos ennemis (par exemple utiliser une grue qui jette des voitures, etc.)

 

Au début de l'histoire, vous commencez avec un seul personnage et vous aurez la possibilité de débloquer tous les autres au fil de l'histoire. Kenny, Cartman, Stan et Kyle disposent également de pouvoirs spéciaux complémentaires qui vous seront très utiles puisqu'ils vous permettront soit de tuer tous les ennemis d'un coup, de rendre les attaques plus puissantes pendant un temps limité, de renforcer les points de résistance de la ville ou encore de balancer une grosse quantité de pièces d'or à ramasser et donc à utiliser pour vos défenses. Pour les acquérir, il vous suffit de remplir une jauge grâce à vos performances. Lorsque vous aurez déverrouillez les quatre héros, vous pourrez, à l'aide d'une simple touche, naviguer de personnage en personnage et donc les placer là où ils vous semblent le plus utiles.

 

Deux modes sont donc proposés dans le jeu:

 

  • le mode campagne: série de vagues incessantes d'ennemis de plus en plus robustes avec un total de 11 niveaux chacun composés de 2 ou 3 étapes.

  • le mode défi: 5 cartes proposés. Le but du jeu est de survivre le plus longtemps possible à des ennemis pas très sympas et donc d'exploser le score!

 

Il est bien entendu possible de jouer seul devant son écran de télé accompagné de chips et de Coca, mais le jeu est aussi doté d'un mode multijoueurs jusqu'à 4 personnes en ligne ou en local.

 

Pour résumé, ce jeu est certainement l'un des meilleurs jeux arcade du moment de part son originalité et sa loufoquerie. Les dialogues ont été conservés en anglais ce qui permet au jeu de conserver son côté Trash vu que les sous titres FR sont censurés par des textes à trous! Les répliques sont vraiment géniales ce qui est vraiment dommage pour ceux qui ne maîtrisent pas l'anglais car il y a vraiment de quoi rire! De plus, les différents niveaux sont entrecoupés par des vidéos présentées à la manière de bandes dessinées ce qui donne un certain rythme au jeu. Des extraits de la série sont également déblocables en avançant dans la campagne, un peu courts mais complètement absurdes pour certains. Je donne également un plus à la partie multi du jeu car il faut avouer que du Tower Defense à plusieurs, c'est tout de suite plus attirant!

 

 

20:29 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2015

EncleverExperiment - Test

 Plutôt que de creuser des têtes sur le FPS du moment, ce jeu XBox Live Arcade vous propose de vous creuser la vôtre, de tête ! Au risque de puiser dans mon stock d'acide acétyl-salicylique, pardon d'asprine !, je suis devenu le temps d'un test filsdumental ...  

 

Genre : Entraînement cérébral .
Editeur : Blitz Arcade .
Plate-forme : XBox 360, XBLA .
Nombre de joueur(s) : 1-4 en local .
Multijoueur : 2-4 .
Sortie : Disponible, 800 MSPoints .


Après le succès du célèbre Entraînement Cérébral inspiré de la méthode du Docteur Kawashima sur la Nintendo DS, l'idée a fait des émules . Outre le fait d'offrir une caution "intellectuelo-pédagogique" et d'amener des parents à changer de point de vue sur l'abrutissement supposé lié à la pratique du jeu vidéo ou des seniors à s'y intéresser, ce genre de jeu permet d'entretenir sa vivacité d'esprit tout en s'amusant . C'est le deuxième jeu de la sorte à débarquer sur le XBox Live Arcade, après le challenge cérébral .

 

A vos neurones, prêts, partez !

Tournez Méninges !

Une fois le jeu lancé, vous êtes confiés aux bons soins du Professeur Ivor Question qui va faire de vous son cobaye de laboratoire dans le but de faire enfler ce qui vous fait office de disque dur . Deux choix pour vous, le solo ou le multi . Le multi vous permettant de retrouver tous les modes du solo en local ou en ligne jusqu'à 4, je vais m'atteler à vous détailler le mode solo .

SOLOgic

Vous pouvez, au choix, passer un test ou participer à un jeu télévisé .

 

Dans Passer un test, vous pouvez passer un test vous proposant 5 épreuves, les 4 premières ciblant une zone spécifique différente de votre cerveau . L'évaluation cérébrale vous permet de cibler l'une des 4 zones de votre cerveau, sollicitant la Mémoire, la Reconnaissance des Formes, les Mathématiques ou les Réflexes . Le Marathon Mental vous permet, quant à lui, de tenter de venir à bout des 16 mini-jeux (4 jeux pour chacune des 4 zones) le plus rapidement possible . Ces 3 modes sont jouables à un niveau de difficulté à choisir (facile, moyen, difficile et enclevered) .

 

enclever.png

 

Les épreuves se compliquant réellement selon la difficulté choisie, les surmonter en difficulté Enclevered représentera pour certaines d'entre elles un véritable défi suivant les points faibles de votre cerveau .

 

Enfin, une rubrique Résultat des tests détaille vos performances et votre progression ...

 


Ne voulant déflorer ce qui vous attend dans les 16 mini-jeux, sachez qu'ils sont plutôt bien conçus, souvent affublés de noms "calembouresques" genre "Troupeau pour être vrai", un jeu issu de la zone réflexes où vous devrez enlever à l'aide d'un rayon tracteur de placides bovins de leurs pâtures . Ca me rappelle Destroy All Humans de THQ, issu de la zone 51...

Le Jeu télévisé vous confronte à des adversaires de plus en plus redoutables aux sobriquets tout aussi "calembouresques" jusqu'à affronter le Professeur Ivor Question himself ! La difficulté montant graduellement et les épreuves étant aléatoires, il y a fort à parier que vous pesterez quand celles vous posant le plus de soucis apparaîtront !

 

Ce mode vous donne des points vous permettant d'acquérir d'adorables mascottes pour vous accompagner dans vos joutes mentales .

Tête de lit-Notes

Graphismes : 7/10 .

Loin du tableau noir ou de l'ambiance salle de classe, les Encleverment Labs, par leur visuel, ne sont pas sans rappeler les séries animées de Marc De Pontavice diffusées sur Gulli TV : Oggy et les cafards ou les Zinzins de l'Espace . Ambiance cartoonesque, persos sympas, mascottes improbables, tout est réuni pour ravir petits et grands ...

Gameplay : 7/10 .

Seuls les 4 boutons du pad sont utilisés et l'interface simple font que la jouabilité est bonne .

Bande-Son : 7.5/10 .

Les quelques musiques  du jeu ne sont pas "prise de tête", ce qui fût un comble pour un jeu de ce genre mais ce qui fait l'impact sonore du jeu tient surtout aux remarques du Professeur, souvent très drôles et aux cris des mascottes en cas de bonne ou mauvaise réponse .

Durée de vie : 8/10 .


La nature des épreuves, le jeu en ligne ou en local (histoire de pouvoir vanner ses amis !), le fait que l'entraînement cérébral régulier puisse optimiser les chances de tout un chacun de jouir le plus longtemps possible de toutes ses facultés mentales sont autant de raisons de s'y "coller" régulièrement . De plus, la présence dans le menu d'un onglet téléchargement laisse augurer du DLC pour renouveler le jeu ... Bref, de quoi faire !

Intérêt/Ambiance : 8.5/10 .


Le fait de s'amuser "intelligemment" pour changer est digne d'intérêt en soi, d'autant que la réalisation nettement moins scolaire que celles du titre DS ou du Challenge Cérébral sur XBLA apporte du fun et casse le côté "prise de tête" que l'on pourrait craindre dans ce genre de soft . Que l'on soit petit ou grand, grâce au niveau de difficulté, c'est l'occasion rêvée de stimuler efficacement ses neurones .

 


Note Globale : 7.6/10 .

Bien que je n'aie pas attendu les jeux vidéos pour faire travailler ma mémoire au quotidien, force est d'admettre que ce jeu bien pensé, par son humour, tant dans les mini-jeux que dans le reste est un bon outil pour se creuser ludiquement les méninges et son côté moins "sérieux" que ses concurrents en font mon préféré . Si vous souhaitez optimiser les performances de votre mémoire, ou plus simplement connaître vos points forts ou vos lacunes, c'est le jeu qu'il vous faut . Je vous conseille d'en faire l'expérience et, une fois n'est pas coutume, de vous creuser la cervelle plutôt que celle de vos adversaires par head shots . Et pour ceux qui sont en couple, et dont le conjoint ne partage pas l'intérêt des jeux vidéos classiques, ce titre peut participer à la paix des méninges, euh des ménages !

 

  

14:48 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

30/04/2015

Top Spin 4 - chronique du jeu

 

Top Spin 4: better faster stronger!

 

Genre: Tennis
Editeur: 2K Sports
Developpeur: 2K Czech
Sortie: 18/03/2011
Tous publics (3 ans et +)

 

Site Officiel

 

Test sur PS3 par SV Anim

 


On attendait beaucoup de ce nouvel opus: top spin 4, l’
ultime évolution ? Oui ! LE meilleur jeu de tennis sur console next-generation ? Sans nul doute! On ne voit pas qui, pour le moment, peut faire tomber cette simulation de son pied d’estale !

 

Les bruitages, les sensations, l’impression d’être au coeur du match est remarquablement bien retranscrite dans top spin 4. Et là où vous commencez à vous faire endormir par le jeu de votre adversaire, le cri d’un juge de ligne ou d’un supporter (sorti récemment de l’asile) vous fait sortir de votre stupeur ! Le jeu de la maturité, pour les studios 2K, qui nous surprennent de jours en jours par la qualité de leurs jeux de sport (cf NBA 2K 11).

 


tennis.png

 

Top Spin en impose, dès le premier volet, sorti en 2004 sur X Box, a laissé de bons souvenirs aux gamers d’antan.
Après un changement de développeur, on aurait pu stresser sur ce que deviendrait la légende, pas d’inquiétude. On apprécie le travail monumental effectué par 2K pour ce dernier épisode en date. Quelques jours après sa sortie en France, la presse spécialisée et les joueurs sont unanimes: Top Spin 4 est le must des simulations de tennis.

 

Pour gagner des matches il n’y a pas de secret, vous devrez lire le jeu de votre adversaire, connaitre vos points forts et vos points faibles et surtout ne rien lacher!! Gare aux fautes directes, Top Spin envoie du lourd, du sérieux, c’est pas du tennis de table de Wii sports resort !

 

La physionomie des matches est changeante, selon votre adaptabilité aux phases de jeu de votre adversaire. Il vous faudra tenir le coup et affronter les hauts et les bas de la rencontre, sans vous laisser déconcentrer par un public en majorité respectueux, mais qui se fait entendre !

 



 

Le gameplay est à ne pas mettre entre toutes les mains…pointu, donc difficile à maitriser dès le premier essai. Très éloigné des bornes d’arcade, le gameplay de Top Spin 4 nécessite une phase d’apprentissage indispensable à la bonne maniabilité de la raquette virtuelle. Le mode Académie est là pour ça, mais quelques matches amicaux vous permettront de maitriser partiellement le moteur physique du jeu.

 


Pour obtenir les coups les plus justes possibles, il faudra être synchronisé. Frapper la balle au dernier moment est le moyen le plus simple de faire mouche. En dégainant de cette manière vous obtiendrez la frappe la plus puissante ou la plus précise (voir les deux si vous avez tenté un coup difficile: fort et bien placé).

 

Il n’y a plus d’histoire de dosage avec la gachette, celui-ci se fait via la durée et la pression exercée sur le bouton de frappe (lift, slice, coup à plat ou lob). A contrario, il ne faut pas relacher le bouton de frappe tout de suite après l’éxécution du geste, cela annulerai un bon timing.

Top Spin 4.png

 

Top Spin 4 permet de réaliser de véritables services slicés pour envoyer votre adversaire dans les orties ou tout simplement pour tuer le point sur la seconde balle.
Là encore, le réalisme que montre ce jeu est bluffant: les
aces et les services gagnants obtenus après une expérience solide acquise dans le mode Carrière vous feront gagner des points finger in the nose. Ce qui ajoute encore une pointe de nouveauté et de réalisme à cet opus.

 

Le rôle de la fatique fait une apparition plus franche dans ce dernier volet. Un adversaire qui vous fera courir plus que mesure est un joueur intelligent. Ainsi, si après plusieurs échanges fatigants, celui-ci vous asène une frappe puissante et bien placée en fond de cour, il n’y aura rien à faire. La jauge de forme de votre avatar baissant, vous aurez tendance à mettre plus souvent la balle hors du court, plus de fautes directes, logique, réaliste ! La bande du filet se fait aussi plus présente, plus capricieuse, plus…réaliste !

 

Jouer au filet s’avère un exercice d’acrobatie que peu de joueurs s’autoriseront, tant il est difficile de gérer son placement et la trajectoire de la balle.

 

Le mode Carrière (comme dans Fifa Ultimate Team mais ici on n'est pas chez EAsport)  n’a pas pris une ride et reste dans le classique: éditer votre joueur (un nombre de détails proposés ahurissant) et lancez-vous sur le circuit dames ou messieurs. Nadal n’a qu’a bien se tenir !

 

Le joueur lambda progressera dans les échelons avec une difficulté croissante et finira en haut de la pyramide du tennis professionnel en plus ou moins 25 heures. On peut toujours critiquer en argumentant que passer de l’anonymat complet jusqu’à la place de meilleur joueur mondial en 2 ans est peu réaliste, certes. Le problème vient sûrement de l’intelligence artificielle, qui nous surprend parfois par sa difficulté et nous offre souvent des beaux petits cadeaux !

 

Les interfaces du mode Carrière sont chiadés, vous aurez droit à toutes sortes de classements, de statistiques et de fiches de parcours retraçant vos moindres faits et gestes depuis votre premier biberon! On se moque, mais la qualité est là, le joueur est cependant quasi-harcelé par ses sponsors et son coach, qui lui envoient des mails très fréquemment pour lui annoncer qu’il est bon et qu’il en a plein les fouilles !

 

La notion de célébrité fait également son apparition dans Top Spin 4! Une fois de l’expérience acquise, un style de jeu forgé et des entrainements par dizaines pour améliorer vos performances et votre puissance. Vos sponsors vous proposeront toutes sortes de tenues et de raquettes, vous deviendrez également “acteur” en tournant des publicités.

 

Bref, on s’y croit!

 

Le mot d’ordre: crédibilité! Des graphismes exceptionnels, un gameplay au top!! Vivement conseillé aux amateurs de petites balles jaune s!

 

17/20

 

Ce jeu est jouable avec le PS Move: échec. Le PS Move fait office de gadget pour cette bonne simulation, alors éteignez-le et prenez la manette!

 

23:41 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

23/01/2015

Tiger Woods 12 prend la poussière

 

THE MASTERS (TIGER WOODS PGA TOUR 12)

 

Editeur: Electronic Arts
Développeur: EA Sports
Genre: Golf
Sortie: 1/04/2011
Tous publics (3 ans et +)

 

Site Officiel

 

Test sur Xbox 360 par SV Anim

 

Tiger Woods a fait parler de lui récemment, pour des faits peu reluisants. Il reste néanmoins le sportif le mieux payé au monde. Après une stagnation des derniers titres d’EA Sports portant son nom, on espère une renaissance de la série avec Tiger Woods 12, c’est ce qu’on va voir dans ce test!

 

Cette année, Electronic Arts a relégué au bas de la jaquette le nom de son chouchou, regardez bien, par rapport au Tiger Woods de l’année dernière et de l’année précédente:

 

La star a vu ses contrats publicitaires revus à la baisse: les rasoirs, la marque de sport à la virgule, le jeu vidéo portant son nom n’échappe donc pas à la règle.
Cette économie a donc permis à EA de dépenser ses gros sous pour acquérir la licence des Tournois de la Route des Masters: premier bon point !

tiger-woods.png

 

Seulement une vingtaine de joueurs professionnels de golf à incarner, c’est maigrichon tout ça! Un casting d’une certaine qualité(dont Bubba Watson et Zach Johnson), mais pas du tout de quantité!
Le gameplay n’a pas évolué d’un iota! Un peu le reproche fait à Fifa 11/ Fifa 10: les graphismes et les backgrounds ont juste été améliorés et quelques modes de jeu revisités.

 

On ne peut que déplorer le modus operandi des studios EA: le jour de la sortie du jeu, est disponible un DLC(contenu supplémentaire téléchargeable PAYANT) proposant pour environ 4 € la palette de 20 parcours supplémentaires!! Si c’est pas se moquer du monde ça!!! Ils ont osé sortir un jeu au prix habituel de 69 € (Green-fee moyen), ce qui est malheureusement le prix habituel d’un jeu pour console nouvelle génération, et ils proposent un DLC au moment même de cette sortie! Les gars du marketing d’EA ne perdent pas le nord! Ils se sont imaginés que les rares passionnés qui achèteront Tiger Woods 12 ont largement les moyens de lacher quelques dollars pour avoir un jeu complet à la maison! Je suis outré.

 

Un dernier mauvais point: le public demeure immobile et c’est une véritable boite à onomatopées télécommandées en réaction à la réussite ou l’échec de vos tentatives. Vive l’ambiance!

 

Heureusement, on peut compter le Masters de l’Augusta National Golf Club parmi les parcours, dont s’ajoute une bonne quinzaine d’autres.

 

Cette simulation de golf nous propose des nouveautés:

 

Un mode carrière revu et corrigé, qui nous propose de commencer au ras des pâquerettes pour espérer parvenir à la consécration de meilleur golfeur of the world.

 

Un mode de jeu plus progressif et donc plus long, ce mode carrière fleure bon la lutte pour la gloire, et les amateurs de la petite baballe blanche vont aimer ça.

tiger-woods-2.png

 

Des améliorations au niveau du rôle du caddy. Bien plus qu’un vulgaire larbin destiné à trimballer le sac du joueur, le caddy de T.W 12 évalue la situation à votre place avant chaque coup, il vous donne de nombreux conseils sur la manière de frapper et sur le club(fer, bois ou putter) à utiliser.
Le caddy va conseiller votre avatar sur son adresse (position du joueur avant de commencer son coup), sur l’effet à donner à la balle(slice, swing, coup roulé, pull, push, lob etc) pour éviter un Splash (envoi d’une balle dans un obstacle, un bunker ou un étang) !

 

Pour conclure, Tiger Woods 12 the Masters plaira aux passionnés, sans doute, mais aux autres non. Peu d’efforts ont été faits pour innover, EA a mis en avant l’acquisition de la license des Masters pour faire de l’ombre aux aventures de son égérie.
Le gameplay est le même que dans le TW 11, les graphismes ont été améliorés, le mode carrière revu, le caddy augmenté de salaire: point barre.

 

Au final le résultat est un jeu de golf de qualité, avec une durée de vie assez bonne,mais barbant à souhait pour les novices qui ne consentent pas à faire un effort pour ne pas mourir d’ennui! Tiger Woods 12 Masters est quelques coups au dessus du par.

 

13/20

 

(on aurait mis 14/20 si EA ne se moquait pas autant des joueurs avec ce DLC-arnaque)

 

23:38 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)