Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fifa Ultimate Team

  • avis sur la demo de fifa 19 et son évolution

    FIFA 19 sort le 28 Septembre 2018 mais on a pu tester la demo du jeu fifa 19 le 13 septembre. Comme chaque année on a droit à un petit mot de découverte mais le gros du travail a été gfait dans les opus précédent depuis fifa 16 et 2017 avec le nouveau moteur graphique Frostbite . En fait la seule question qui peut tarauder les gamers de l'univers des simulations de foot c'est : est-ce que PES 19 rattrape FIFA 19 ?

    Il semble que la réponse soit OUI. Et que donc on est en passe d'assister à un nouveau changement de leadership dans cet univers du jeu video : les années 2000 avaient été dominées par PES, les années 2010 par FIFA ultimate team, les années 2020 le seront par PES ? Car on voit mal un troisième larron comme Football manager venir les dépasser...

    A suivre.

    voici rapidement nos impressions sur la DEMO de fifa 19

    fifa19.JPG

        • Graphismes fifa 19

    9 / 10

    Le plus impressionnant demeure les animations des joueurs, encore plus nombreuses et réalistes que par le passé. Leur modélisation est presque parfaite, mais moins réussie que chez la concurrence PES 19. Mais on est quand même loin du gouffre qu'il y avait avec un FIFA 09 sur Ps3 par exemple... Les stades restent fidèles à la réalité.

        • Jouabilité fifa 19

    9 / 10

    Le nouveau système de défense nécessite un gros temps d'adaptation mais il renforce le réalisme des matchs, tout comme la gestion améliorée des collisions. Les assistances entièrement paramétrables rendent le jeu accessible au plus grand nombre.

        • Son

    9 / 10

    FIFA reste le maître incontesté en matière d'ambiance dans les stades, avec une foule réactive et des chants de supporters extrêmement variés. Seuls les commentaires d'Hervé Mathoux et Franck Sauzée sont à la peine.

        • Durée de vie du jeu FUT 19

    9 / 10

    Avec sa flopée de modes de jeu, FIFA 19 a une fois de plus de quoi vous faire tenir jusqu'à l'an prochain. On aurait certes aimé un peu plus de nouveautés dans ce domaine, mais l'offre est déjà extrêmement complète.

        • Fun

    9 / 10

    Soyons clairs, les premiers matchs de FIFA 19 tiennent plus du calvaire que du pur plaisir tant le nouveau système de défense est exigeant. Un peu de persévérance permet toutefois de l'appréhender et de s'amuser comme jamais auparavant.

    • Des matchs toujours plus réalistes
    • Les animations encore plus nombreuses
    • EA prend cette fois de vrais risques

    • Un apprentissage un peu long et parfois décourageant
    • Les joueurs pas franchement beaux en gros plan
    • Des menus toujours aussi lourds

    9 / 10

    Verdict

    Pari osé, pari gagné ! Au risque de déconcerter les fans de la franchise, notre analyse de FIFA 19 nous fait dire que EA nous offre cette année un gameplay revu et corrigé qui, une fois appréhendé, permet de vivre des matchs encore plus réalistes que par le passé. Alors certes la courbe d'apprentissage est quelque peu abrupte et l'on aurait aimé que d'autres aspects de la série soient eux aussi améliorés, mais force est de reconnaître que l'on est en présence de la meilleure simulation de football toutes plateformes confondues.

    Et si ce pari presque insensé marque le début d'un changement de politique chez Electronic Arts, peut-ętre pręt désormais à prendre des risques avec ses séries phares, on ne peut qu'applaudir haut et fort !

     

     

     

     

     

     

     

  • FUT 18 - vos impressions - suite

    Je n'ai pas aimé dans FUT 18

    pas pu aller sur le mode on line qui apparemment n'est pas encore opérationnel. Perso, je ne joue que très rarement face à l'IA. J'aime FUT online, et le marché des transferts toujours en ébulition avec une bonne dose de crédits fifa pas cher on a toujours une super équipe... c'est là dessus que je me ferais mon idée quand à la valeur de ce jeu. Sinon , je trouve que à première vue, la frappe à perdu de sa qualité, je ressens moins le poids de la balle, chose que j'aimais tant sur ce jeu, mais là encore il s'agit je pense d'une question de temps et de prise en main. Les changements de manip sur certains gestes techniques, j'attends de voir si ça apporte quelque chose.

    J'ai aimé dans FUT 18

    la liberté du jeu de passe.

     

    Jouabilité des match FIFA

    Au niveau fluidité, le jeu semble appeler un peu plus de technicité ( touché de manette xD ), les joueurs changent de trajectoire plus facilement au final.
    Pour finir je trouve le jeu lent, mais au moins, je n'ai pas ce sentiment de lattence que me procurait FIFA 17 ( au début ). Donc pour le moment, c'est positif, je pense que mon opinion peut évoluer avec le temps, car en une soirée, ce n'est pas évident d'avoir une prise en main satisfaisante.


    Habillage :

    Comme d'habitude, il va me falloir un temps d'adaptation, j'aime bien tout de suite tout trouver et je n'ai pas exploré les menus, sinon, c'est joli, mais pour ce qui des réglages d'équipes, j'ai comme une impression de voire un vieux jeu. J'aurais aimé un truc plus direct.

    Menu, ambiance sonore, musiques.. : Plus complet que l'année passée. Cependant beaucoup plus complexe aussi. L'espace de formation de l'équipe est selon moi difficile à maitriser.

    Graphismes : Une évolution par rapport à l'année dernière. Ces derniers reste d'un grand réalisme mais je trouve encors moindre par rapport à FIFA malheureusement.

    Conclusion

    Je pense qu'il est trop tôt pour se prononcer, les évolutions me semblent trop rares pour dire que tout à changé, lorsque le jeu sera pris en main, je pense que les Ronaldo, Messi et Rooney vont polluer le net de leurs raids interminables.

     

     

  • FIFA 18 - vos impressions

    Je joue à FIFA 18 sur PS3

    match-fifa18.JPG

    Je n'ai pas aimé dans FIFA 18 :

    Les transferts pas à jour et donc l'impression d'acheter un jeu non fini ou des crédits fut 18 pas cher , en espérant que la maj ne se fera pas juste quelques semaines avant le mercato d'hiver ..

    Sentiment bizarre sur les passes souvent assistées mais parfois imprécises sans qu'on sache trop pourquoi.
    Le manque de mouvement autour du porteur du ballon , on dirait des piquets qui attendent la balle pour bouger ...
    Sur 10/15 matches en démo et 5/6 en version finale , vu trop de buts csc débiles et ça rappelle les mauvais côtés de EA sport ...

    J'ai aimé :
    Rythme du match , proportion terrain/joueurs , bruits des frappes/passes , moins facile de déborder ou se trimballer avec un joueur plus fort.

     

    Gameplay FIFA 18 :

    J'aime beaucoup le rythme du match (en vitesse de base) , la sensation d'un terrain grand et d'un jeu assez aéré avec des joueurs bien proportionnés...
    Du mal avec les passes qui sont parfois téléguidées ou foirées alors qu'elles semblent faciles , cela semble quand même assez assisté (trop ?) ...
    Pas trop testé les "combos" dribbles mais du mal à éliminer basiquement avec la croix même si ça passe parfois.
    Les frappes , un peu de mal à me mettre en situation mais ce doit être un coup à prendre pour l'instant c'est toujours trop mou ou trop fort sauf exception avec Messi, donc les qualités du joueurs doivent être essentielles ?
    Assez gêné par le manque d'appels/mouvements quand on a la balle en attaque , paraît qu'on peut déclencher des appels avec sur la notice mais j'ai rien pigé (conseils bienvenus!!!) Exemple : barcelone-real madrid

    Graphismes :
    Corrects mais je viens d'une année PES et mon dernier FIFA était le 2015 sur PC donc c'est clairement moins joli ...

    Habillage (Menu, ambiance sonore, musiques..) : Vraiment pas le plus important pour moi , je dirai que ça ne me choque pas donc correct et un peu rab pour être franc...
    Toujours du mal avec les menus tactiques FIFA 18 mais c'était déjà le cas dans les anciens...

     

  • La master class FIFA 18

    Cela faisait de nombreuses années que je ne m’étais pas « replongé » dans un jeu de foot, plus de dix minutes. Et je dois dire que rien qu’à travers sa démo, FIFA 18 m’a impressionné, et surtout j’y ai pris un réel plaisir.

    Mster Demo FIFA 18

    Pour la première fois, après une grosse heure passée dessus, je n’avais même pas envie de télécharger PES 18 pour savoir ce qu’il en était. Electronic Arts m’a définitivement conquis sur ce coup. J’ai un peu le sentiment de plus être très loin de jouer à la simulation ultime footballistique. D’ailleurs, en regardant le match de la France l’autre jour, moi qui ne suis pas non plus un grand expert de ce sport, je me surprenais à percevoir le jeu, les tactiques différemment. Et très clairement, FIFA 18 en était la cause. Bien sur avant je me suis fait ma réserve de crédits Fifa (pourquoi se gêner à faire des centaines de matchs pour rien si on peut avoir les crédits vite et pas cher pour enfin joueur ? Mon revendeur de confiance est ici : http://www.univ-creditsfifa.fr/17-credits-fifa-18 )

    fifa18.JPG

    Dans FIFA 18 Il y a, je trouve, une réelle fluidité du geste, un travail sur les animations assez incroyable. Il y a aussi l’intelligence artificielle, comment la partie se structure, se développe d’elle-même, entre les actes de l’ordinateur et ceux du joueur. Actions, réactions. Le tout donne des matchs vraiment convaincants, et réalistes.

    Alors sans hésitation, pour ces élections 2018, entre FIFA et PES, je vote FIFA. Sans débat possible. Même si ailleurs, beaucoup notent du surplace dans la franchise Fifa Ultimate TEam et que PES 18 rattrape son retard et est même meilleur cette année ! : 

    PES 2018, et il a tout pour revenir au sommet

    Nouveautés PES 18 pour battre FIFA 18

     Mais bon, le me rappelle qu'on disait déjà cela sur FUT 15 : test fut 15

    Article réalisé à partir de la démo Xbox 360.

    FIFA 2018, développé par EA Sport et édité par Electronic Arts, est disponible sur PC, PS3, PS4 et Xbox 360/xbox One à, partir du 29 septembre 2017.

     

  • jeu fifa 17 : pas si parfait

     

    Fifa 17 me met un doute, un gros même.

    Quand on flirte tant avec la perfection et qu’on n’en exige pas moins du joueur, le plus infime hoquètement dans la mécanique de jeu fait grincer tout l’engrenage. Fifa 17 s’épargne le gros défaut sale qui tâche mais nous inflige une batterie de petits loupés qui sabordent cette promesse de perfection.

    Le système de  changement de joueur, salement laborieux, vous coûtera dix buts et trois manettes par saison. Doublez la mise avec l’IA de vos collègues globalement brillante, ponctuellement aux pâquerettes. Sans oublier un homme en noir, pathologiquement accroc aux pénalties. Et qui ne sait pas compter jusqu’à six, le gardien adverse s’offrant parfois  20 secondes, tranquille, pour dégager. A savourer quand vous êtes menés 1-0 à la 88ème minute en finale de Ligue des Champions…heureusement qu'il y a encore une amélioration dans l'obtention de crédits fifa (même si je préfère toujours autant acheter des crédits fifa sur http://www.univ-creditsfifa.fr car c'est pas cher et surtout rapide ) : la ligue européenne de FIFA 17


    Bref, France-Brésil en puissance, Fifa 17 flirte, à force de microdéconner par ci par là, avec le France-Bulgarie de 94. Un potentiel de champions et des promesses d’étoiles sur le maillot barbouillés par des ginolettes (comprenne qui pourra…). Trop con. Mais trop bon quand même. Par cette impression rare d’enfin toucher, après quelques années d’updates à plein tarif, à un nouveau jeu de foot.

    banniere-STAT-foot.jpg

    Par un plaisir de jeu qui survit aux petites conneries. Et par cette conviction presque mystique qu’il faudra être prêt pour un Fifa 17 enfin parfait.

     

  • FIFA 17 : Premiers crédits

     

    Ravier9, le fameux joueur de la Team mythiX semble optimiste sur le prochain opus d’EA Sports, qui pose une base pour l’entrée dans une nouvelle génération de foot virtuel. Le système de défense sera moins assisté, beaucoup plus manuel. Le toucher de balle nettement amélioré, une fois le gameplay maîtrisé on peut « limite slider » !

    « ça promet énormément »

     Lucho semble un peu plus pessimiste et souligne les quelques approximations qui demeurent dans cette version non-finale.  S'il est satisfait du maintient du marché des transferts (avec les site crédits fut 17 )Cependant il loue les efforts d’EA, qui a corrigé la majorité des problèmes soulevés par la communauté Fifa. Le problème des collisions entre joueurs de Fifa 17 semble résolu et le réalisme du soft et son interactivité sont « saisissants ».

    « Excellent ! »

     

    La communauté Fifa semble donc derrière son jeu et attend avec impatience de nouvelles précisions concernant Fifa 17 et bien-sûr : sa sortie à l’automne prochain !

    Pour finir cette News, le trailer d’EA Sports réalisé pour l’ E3: le Gameplay de Fifa 17

     

  • FIFA 16 : la Renaissance ?

     

    FIFA 16 fait peau neuve, introduisant le plus grand changement dans la saga depuis le 08 en revoyant intégralement son moteur de jeu, quel (contre-)pied !. Au lieu d’ajouter quelques modifications à la machine, EA a fait table rase du passé, pour construire un moteur de jeu boosté et clairement avant-gardiste. Mais en tenant d'une main de fer le marché des transferts (et l'achat de crédits fut 16 sur futsalecho.be en particulier...)

     

    L’ESSENTIEL

     

    • L’Impact Engine (Gestion des Contacts)offrira des animations plus réalistes et donc plus soignées. Une physique bien plus crédible et des collisions mieux gérées sont donc au sommaire du prochain opus de la série Fifa.

     

    Il est vrai que les collisions et les joueurs qui se traversent et se transpercent demeure LE talon d’Achille de Fifa, rendant douteuses de nombreuses actions.
    Cette innovation intègrera de nouvelles zones de contact sur les joueurs : hanches, genoux, visage, mains etc. Cette localisation des blessures frôlera donc la réalité. Un joueur ayant subi un choc au genou gauche se tiendra le genou gauche, idem pour toutes les surfaces touchées!

     

    • La Condition Physique mute aussi vers le réel. En effet, un joueur qui multipliera les accélérations pendant la première mi-temps sera cuit à l’heure de jeu et risquera un claquage de la cuisse en fin de match. C’est donc les blessures sans contact et la mémorisation des coups pris par un joueur qui apparaitront dans Fifa 16.

     

    Un moyen « d’humaniser » des joueurs comme Messi, Ronaldo, David Villa, Rooney, Pastore, Ribery ou autre Suarez et d’obliger les gamers à un coaching réactif pour faire rentrer du sang frais sur le terrain : le marché des transfert sur FUT 16 va être prometteur, avec toujours le choix entre ouvrir des pack (alléatoire) ou acheter des crédits FIFA sur AllezFRANCE chez les farmers (plus rapide mais restreind depuis mars 2015)

     

    • Le Pro Player Intelligence (Vision de Jeu de l’I.A.) devrait surgir dans Fifa 16. Son but est d’influencer le comportement des joueurs sur le terrain. Ainsi, un défenseur qui fera face à Léo Messi se méfiera plus et se livrera moins que s’il s’agissait d’un milieu défensif de Dijon ou encore de Jérôme Rothen.

     

    fifa.png Le mode « Deviens pro » fera également peau neuve, avec une I.A. qui sera plus ambitieuse, s’essayant à plus de frappes en dehors de la surface et de centres lointains s’il y a décalage. L’Intelligence Artificielle sera donc presque surdouée, dotée d’une vision de jeu plus pragmatique et moins robotisée, vous vous risquerez donc moins à sortir votre gardien trop tôt! Elle misera également sur les qualités de chaque joueur, essayant -par exemple- d’envoyer un max de ballons vers la tête de Crouch!

     

    • Les développeurs d’EA ont revu le système de pressing automatique. Une première pression sur le bouton dédié au pressing fera suivre le joueur en possession du ballon. Il faudra presser une seconde fois (croix ou carré) au bon moment pour intervenir afin de subtiliser le ballon à l’adversaire. Bien pensé, cependant cela peut devenir assez lassant à force, à voir…

     

    La protection de balle sera améliorée, pour que les joueurs techniques (au gabarit moyen léger) puissent tout de même conserver le ballon.

     

     

    Les avant-matches seront remaniés à l’anglaise, avec plus d’ambiance et de couleurs (à la façon d’un Coupe du Monde de la Fifa 2015). Les effets de lumière deviendront vifs et changeants, le banc de touche aura enfin la place qu’il mérite dans le jeu. Une caméra plus proche de l’action et rabaissée(façon PES 2015) et trois nouveaux stades seront disponibles.
    Les menus et sous-catégories seront désormais présentés par un défilement horizontal fluide, qui prendra totalement l’espace 16/9 de votre écran. Les cinématiques de changement de joueur et les ralentis au cours du match ont été revus pour ressembler aux retransmissions télé. La modélisation des footballeurs a été bien plus soignée qu’auparavant.

     

    Cette renaissance espérée de FIFA devrait susciter de l’impatience, et de vives réactions de la part des amoureux du ballon rond pixellisé !

     

     

  • Fut 15 - test

    FUT 15 fiche de présenatation

    Genre: Sport / Foot
    Editeur: Electronic Arts
    Développeur: EA Sports
    Sortie: 21/09/2014
    Xbox360 – PS3 – Wii – DS – PSP – Iphone – PS4 – PC

    Test sur Sony PS3.

    2015 : une année marquée du sceaux de la renaissance pour Fifa. Relégué au rang de deuxième depuis les années 2000, alors qu’il s’était avéré être le leader incontesté à l’époque de son premier opus que Fifa soccer 94. Les studios EA Sports se sont donc réveillés à l’aube de la deuxième décennie de ce troisième millénaire, ils ont ouvert les yeux et se sont dit : «  Il y a quelque chose à faire là les gars, y’a la place, on lâche rien et on va jusqu’au bout. » Surtout qu'une véritable économie secondaire tourne autour de la vente / achat de crédits fifa ultimate team depuis quelques années déjà...

    Graphismes FUT 15 : 17/20

    Le graphisme est assez fidèle à la précédente version (Fut 14), avec malgré tout plus de soin apporté à la modélisation des visages, un petit lifting bienvenu ! Année après année, l’éditeur peaufine les détails, notamment les conditions climatiques, très bien reproduites, ce qui nous empêche de les ignorer pendant les matches. La barre a été mise très haut dans tous les domaines, mais le dernier de ses domaines demeure le graphisme, même s’il ne démérite pas.

    Durée de vie: 18/20

    Pour ceux qui adorent « saigner » les jeux,  la durée de vie de ce Fifa est au top. D’innombrables modes de jeu : le mode Pro Virtuel permet de créer son avatar et de l’intégrer dans tous les autres modes, le mode En Ligne est fiable et bien intégré, le classique mode Saison, l’Arène vous permet de jouer n’importe comment sans limite de temps sans règles ni score, le mode Fiesta pour organiser vous-mêmes des tournois entre potes, un nombre insensé d’équipes et une trentaine de championnats !

    acheter-equipe-FIFA.jpg

     

    Jouabilité: 17/20

    Le contrôle à 360° est la révélation: vous pouvez diriger les courses, les tirs et les passes selon vos envies, cette innovation est réellement un aboutissement en termes de souplesse et de finesse dans les mouvements. On arrive donc au paroxysme de la simulation de football, à se demander ce que sera la nouveauté de Fifa 16. A noter tout de même que le physique des joueurs prend peut-être trop l’avantage sur les défenseurs, un bon dribleur qui prend le Ronaldo fifa pour attaquer est quasi inarrêtable.

    Autres: 17/20

    Côté navigation, on note des temps de chargement bien plus courts qu’auparavant, très agréable au moment d’enchaîner les matchs. Deux petits défauts sur ce jeu: un gardien parfois désorienté par les ballons qui sortent de son champ de vision et des frappes qui n’ont pas de lourdeur mais une trop grande légèreté qui empêche de ressentir la force de frappe. Malgré ça les joueurs ont une inertie crédible et leur placement a été corrigé par rapport à Fut 14, pour un résultat plus logique et réaliste.

    Bilan Général: 18/20

    Les maîtres-mots de ce nouveau Fifa Ultimate Team sont actualisation, innovation, charme, intuitivité, authenticité, finesse… En bref, une fuite en avant vers le perfectionnisme qui  ne déplaira pas aux adeptes du domaine. Fut 15 aura sans aucun doute réussi son pari de convertir des sempiternels  fan de PES en joueurs invétérés du bijou d’EA Sports. Bien sûr, il y aura toujours d’irréductibles fanatiques du gameplay à la Konami, qui, à force de reposer sur ses lauriers, s’est vu doublé par une Ferrari insolente.