Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2014

Test : Sega All Stars Racing

 

Sonic & Sega All Stars Racing

 

Genre: Course Fantaisiste
Editeur: Sega
Développeur: Sega
Sortie: 26/02/2010

7 ans et +
Xbox360 – PS3 – Wii – DS – PC


 

Test sur Microsoft Xbox 360.

Qui de mieux que Sega pour tenter de rivaliser voir faire chuter le grandissime Mario kart ?
A priori personne de mieux placé que le hérisson bleu pour réussir cet exploit, avec une bonne vingtaine de personnages charismatiques de la firme japonaise l’accompagnant, Sonic réussit plutot bien son entrée dans le domaine du jeu de course fantaisiste !

 


Graphismes: 16/20

 

Sega n’a pas hésité à travailler dur sur ce projet et ça se voit immédiatement. Les graphismes sont de très bonne qualité générale tant au niveau des circuits, des personnages ou encore des animations. Les univers colorés de Sonic, Samba de Amigo, Monkey Ball sont particulièrement bien reproduits, remplis d’animations en tout genre et il y est très agréable de s’y promener tout en s’essayant d’écraser ces adversaires.

 

Durée de vie: 14/20

 

Meme si les missions ne vous prendront pas beaucoup de temps pour en venir à bout et que le déblocage des personnages bonus se fait assez vite il n’en reste pas moins que ce jeu donne envie de jouer entre amis aussi bien en Offline qu’en Online. Le plaisir étant là dès le début et pour pas mal d’heures et de soirées sympas, la durée de vie est plutot bonne avec une vingtaine de circuits et de personnages ainsi que 64 missions.

 

Jouabilité: 15/20

 Le principe de la conduite est de savoir déraper, sans etre nouveau ce principe très bien géré par le jeu et permet de prendre un plaisir maximum et d’éviter les rares lignes droites. Les Items récoltés pendant les courses vous aideront à remonter au classement ou à rester en tete, c’est d’ailleurs le principal défaut du jeu; l’équilibrage des bonus. Bref le jeu est agréable à prendre en main et les dérapages procurent une bonne dose de plaisir.

 

Autres: 13/20

 Concernant la bande son, on prend plaisir à écouter à nouveau les thèmes sortis de Sonic ou encore Samba de Amigo mais pour ceux qui avaient déjà « Sega All Stars Tennis » trouveront que celà sent un peu le réchauffé pur et simple!
Au niveau sonore on ne peut que regretter aussi le doublage français une nouvelle fois trop faiblard, manquant d’énergie et plombant un peu l’ambiance générale.
Quand au niveau de difficulté on aurait aimé des challenges un peu plus relevés …

 

Bilan Général: 15/20

 Sonic & Sega All Stars Racing est donc une bonne surprise pour tout le monde meme si il n’égale pas le maitre plombier à moustache il n’en reste pas moins un bon jeu qui trouvera certainement son public. Les graphismes sont agréables, la jouabilité à la hauteur des attentes, la durée de vie plutot bonne, le plaisir de retrouver Sonic et ces potes … Un petit peu plus d’originalité et de personnalité auraient pu donner à ce jeu un vrai statut de leader dans le domaine de la course fantaisiste !

 

23:37 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

10/12/2014

Shadow Complex : Succès d'Epic Games

 

Pour ceux qui aurait raté les news XBLA de cet été, Microsoft a conclu un Summer Arcade des plus intéressant. Après son annonce à l'E3, beaucoup attendaient Shadow Complex, développé par Chair Entertainement, et son improbable jeu en 2D. Auréolé d'un succès incontestable, ce petit bijou du Xbox Live Arcade a surpris la communauté par son incroyable gameplay et surtout pour sa richesse du mode solo, contrairement à Undertow, développé par la même filiale d'Epic. Acheté à plus de 200 000 exemplaires après une semaine dans le catalogue du Xbox Live Arcade, nous vous expliquons ci-après les raisons d'un succès qui tendait les bras à un titre résolument old school et définitivement à avoir dans sa collection !  

 


Développé sur Unreal Engine, le graphisme est soigné, bien plus que les dialogues par ailleurs. Bien évidemment, on ne demande pas non plus à un jeu pareil de nous livrer des théories philosophiques ou des vérités sur l'existence d'un être venu d'ailleurs mais le héros, blindé de "punch lines" nous a bien fait tripé, un zest de "Bruce Willis" et de "Raymond Domenech"... On nous livre un gameplay léché, un scrolling en 2D jouissif et surtout, un souffle dans cette période creuse pour les joueurs, habituels, hard core ou UMP (pourquoi pas).

 

shadow complex.png

 

Pour la petite histoire, le héros s'appelle Jason Fleming et le début du jeu prend place autour d'une randonnée amoureuse avec sa copine. Au détour d'un buisson, ils découvrent un complexe militaire qui va interrompre leur roucoulade. Prisonnière de sombres militaires, Jason se lance à la poursuite de sa bien aimée et, par conséquent, à l'assaut de l'organisation à la tête de ce mystérieux complexe (d'où le nom Shadow Complex, pour ceux qui n'auraient pas tiqué...) avec pour seule arme, au début, une lampe de poche.

 

La prise en main est simple, il y a un système de visée semi-automatique qui vous aidera à mitrailler les ennemis en second plan : cela va vous changer un peu des FPS mais soyez sans craintes, on s'y habitue très vite et la diversité des scénarios/plateaux de combats vous ferons allégrement oublier ces petites exigences d'adaptation.

 

Si le jeu peut se terminer en quelques heures, il vous faudra bien 6 à 8 heures pour trouver l'ensemble des éléments. Toutes ces pièces sont disséminées dans un labyrinthe et il vous faudra les trouver, les dénicher pour augmenter les compétences de votre personnage. La lumière de votre lampe de poche vous aidera à révéler des endroits, des portes secret(es) (identifiés par trois couleurs : rouge, vert et jaune) qu'il vous faudra ouvrir et/ou détruire à l'aide de ces munitions/compétences acquises.

 

Pour les plus désorientés, rien d'anormal, vous vous servirez de la touche "back" pour faire apparaître le plan. Pour ceux qui ont toujours estimé que leurs bonnes notes en course d'orientation suffit à se repérer dans un jeu, je vous assure qu'il vous faudra user de cette cartographie pour vous localiser dans ce complexe.

 

shadow-complex 2.png

 

En marge de la campagne, vous avez aussi un module de petits jeux / didactitiels, des minis défis en gros, qui agrémenterons de manière significative votre temps de jeu car il vous sera possible de comparer vos performances avec celles de vos amis.

 

C'est effectivement un superbe titre qui nous est proposé et le succès qui couronne Shadow Complex depuis sa sortie démontre que la création pour le XBLA peut être un facteur positif d'image d'entreprise innovante (ici, Epic Games). Cela prouve ainsi que les développeurs et les éditeurs n'investissent certainement pas assez sur ce marché. Une dernière fois, si vous ne l'avez pas compris à la lecture de cet article, ce jeu doit être dans votre collection, impossible de passer à côté : on vous le recommande chaudement (c'est assez rare de notre part pour le souligner, Manusupra, sur twitter.com est d'accord avec nous).

 

23:35 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)